La pochette de costume, pourquoi et comment ?

Pochette blanche

De nombreuses fois promis à une disparition certaine, le port de la pochette de costume fait de la résistance. Mieux encore il semble en expansion chez les jeunes hommes passionnés par l’élégance masculine. Le port de cet accessoire est un acte qui peut être délicat pour un débutant. C’est sans hésitation un engagement fort en termes d’élégance et de raffinement.

Avec cet article, faisons le point sur ce petit bout de tissu si incontournable. (Liste de tous les articles)

Histoire de la pochette de costume – source Wikipédia

“Quand on étudie l’histoire de la pochette, on s’aperçoit qu’elle n’a cessé d’osciller entre l’usage hygiénique que l’on fait d’un mouchoir et l’élégance qu’elle apporte à une tenue.

On utilise éjà en Égypte, 4 000 ans av. J.-C. des mouchoirs en lin lors des cérémonies. Vers 2 000 ans av. J.-C. les Égyptiens fortunés portent des pochettes en lin blanc décoloré.

Dans la Grèce Antique, les notables parfumaient leurs pochettes et s’en servaient pour se moucher.

Au ive siècle, le clergé romain a l’habitude de porter un mouchoir de lin blanc sur le bras gauche : c’est le manipule, accessoire liturgique.

Au xive siècle, les nobles de France parfument leur mouchoir de soie pour se protéger des mauvaises odeurs.

On dit que c’est le roi Richard II d’Angleterre qui invente le mouchoir vers 1390. En tous cas, il en répandit l’usage. La pochette est alors surtout portée par les nobles.

Au xviie siècle, la pochette devient populaire à travers l’Europe de l’ouest, elle n’est alors plus seulement portée par les riches mais par des personnes de toute classe sociale.

Initialement, la pochette était placée dans la poche du pantalon, car il était considéré comme sale d’arborer un mouchoir usagé dans la poche d’une veste.

L’usage hygiénique du mouchoir change complètement avec l’arrivée des costumes deux pièces au xixe siècle. Les poches de pantalon étant déjà remplies d’objets divers comme des pièces de monnaie, beaucoup d’hommes commencèrent à mettre leur mouchoir dans la poche de leur veste pour qu’il ne se salisse pas.

Cette technique demeura et dans les années 1920 la pochette devient davantage un accessoire de mode2. Les hommes avaient souvent sur eux deux mouchoirs, un dans la poche de la veste à usage esthétique et un autre dans la poche du pantalon, ce dernier servant à se sécher les mains ou à se moucher.

Jusque dans les années 1950-1960, la pochette reste très à la mode. Portée par des acteurs comme Cary Grant ou Gary Cooper, elle demeure un accessoire d’élégance ultime.

Elle connut un passage à vide jusqu’aux années 1990, mais revient depuis à la mode3, le succès de la série américaine Mad Men ayant créé le retour dans le domaine du prêt-à-porter du style de l’homme d’affaires des années 1960.”

Sa présence ou son absence sont révélatrices de l’assurance, de la confiance ou de la timidité de l’homme. La pochette renseigne sur les gouts de son porteur et sur sa capacité à assembler avec harmonie les couleurs, les textures et les motifs. Autant une composition réussie projette l’idée du bon goût, autant un assemblage malheureux révèle un goût douteux !

Si élégance est synonyme de nonchalance, le porteur de la pochette devra se sentir à l’aise, dans le cas contraire il donnera l’image d’un homme déguisé. Cela se voit et peut rapidement être ridicule.

Quand porter une pochette de costume ?

A vrai dire et en tenant compte du paragraphe précédent qui excusera les timides, la pochette se porte tout le temps. Avec un costume, bien sûr, mais aussi avec un pantalon chino et une veste sport ou un blazer, la pochette apportera justement une touche d’élégance à une tenue décontractée.

Quelle matière ?

Toutes les matières (laine, soie, lin, coton etc) peuvent servir à confectionner une pochette. Inutile de dépenser des fortunes, parfois une chute de tissu remplie le rôle avec panache. Toutefois, la soie est la matière la plus souvent utilisée.

Ci-dessous une pochette en laine, en lin ou en soie :

De nombreuses maisons proposent à la vente cet accessoire, par exemple la Maison Bayle fait confectionner dans une soie de très belle qualité ses pochettes dans un atelier italien situé sur les rives de Lac de Côme. Voir bas de page quelques liens pour les achats et les conseils. Intéressant aussi Maison Conquérant pour des pochettes 100% françaises !

Si possible choisir une soie de qualité car la pochette est pliée et maltraitée, il faut donc qu’elle supporte ce genre de traitement. Souvent un gage de qualité, l’ourlet peut être réalisé à la main. Enfin on peut faire broder ses initiales (de façon discrète).

Moutons, plants de cotons, cocon de Bombyx et plants de lin serviront à fabriquer les tissus correspondants

Quelle pochette de costume choisir ?

Un impératif, dans tous les cas choisir une pochette indépendamment de la cravate car la pochette n’est pas là pour la compléter, elle est là pour compléter la tenue dans son intégralité. Autrement dit évitez la pochette confectionnée dans le même tissu que la cravate (cela met trop en avant les efforts de mise élégante au détriment des qualités de l’homme). Retenir que la pochette est une finition de la tenue.

Le cas le plus simple et sans risque, choisir une pochette blanche pour accompagner une chemise blanche. Efficace mais assez vite ennuyeux, il va donc falloir faire des efforts pour combiner texture, motifs et couleurs.

Pochette blanche
Pochette blanche

Combinaison de textures : Une tenue harmonieuse est avant tout une tenue équilibrée, ni trop flamboyante ni trop insipide. Pour atteindre cet objectif, il conviendra de choisir des pièces fortes qui apporteront du caractère aux pièces plus faibles.

Ce principe appliqué à la pochette va nous conduire à choisir un tissu très doux et d’apparence fragile pour accompagner une laine épaisse comme un tweed et à contrario choisir un tissu plus rustique pour accompagner un lainage de costume délicat.

Combinaison de motifs : une méthode semble faire ses preuves, en cas d’association de motifs identiques, par exemple des rayures pour le costume, la cravate et la pochette, alors s’efforcer de ne pas conserver la même échelle. Autrement dit, les rayures de l’ensemble devraient toutes avoir des tailles différentes.

A contrario, en cas d’association de motifs différents, par exemple des carreaux pour le costume, des rayures pour la chemise et des poids pour la cravate, même s’il n’y a pas de règles absolues, il conviendra d’associer des motifs de même taille. Autrement dit, carreaux, rayures et poids devraient avoir une taille sensiblement identique.

Combinaison de couleurs : il existe plusieurs méthodes pour choisir la couleur de sa pochette ou bien une de ses couleurs.

Première méthode, reprendre pour la pochette la couleur principale du costume dans une nuance différente ou bien reprendre la couleur des chaussettes, par exemple.

Deuxième méthode, prendre pour une des couleurs de la pochette, la couleur secondaire du costume. Par exemple, si le tissu du costume est gris avec des carreaux ou bien des rayures brunes, choisir une pochette contenant des touches de couleur brune.

Troisième méthode, faire comme la deuxième mais avec la troisième couleur de l’ensemble si troisième couleur il y a.

Enfin la dernière méthode amusante mais plus dangereuse dans le sens de délicate, demande de l’entrainement et beaucoup de test d’assemblage. Choisir une pochette qui rassemble un peu de toutes les couleurs de la tenue.

Mais honnêtement, retenir qu’il n’y a pas de règle absolue et encore moins de lois, certaines combinaisons sont heureuses et d’autres moins. Il faut faire des essais, se tromper, recommencer et arriver à trouver une harmonie à l’ensemble. Ensuite il faut avoir le courage de défendre un choix qui ne fera jamais l’unanimité, c’est peut-être cela qui donne tout le piment à cet exercice de style !

Comment plier une pochette de costume ?

Il existe sur internet une multitude de tutos illustrant les différentes méthodes de pliage de la pochette. Nous retiendrons pour l’essentiel qu’un pliage travaillé, rigoureux et recherché sera plutôt habillé. Une présentation plus sauvage, plus négligée sera à privilégier pour un rendu décontracté.

L’équilibre est nécessaire dans toute mise. Il est intéressant d’adoucir une tenue un peu trop stricte avec un pliage sport et inversement de calmer une tenue un peu trop flamboyante avec un pliage habillé.

The Nines Pour les conseils de pliages ou bien les 52 façons par TrendHim (oui… ça fait beaucoup !) ou encore les jolis conseils de Le Blog de Monsieur.

https://leblogdemonsieur.com/8-facons-plier-une-pochette-de-costume/

Pour conclure, évidemment la pochette de costume ne sers pas à se moucher… pour cela il y a le mouchoir de coton blanc plié dans la poche du pantalon et que l’on pourra tendre à une dame dans l’embarras ou bien à utiliser pour éponger son front.

Retenir que l’objectif est de se mettre en valeur pas de mettre en valeur les efforts de présentations. Autrement dit l’objectif est de mettre en avant les qualités d’homme élégant mais pas de mettre en avant les efforts pour paraître sous son meilleur jour et encore moins de mettre en avant le fabricant de votre accessoire. Et pour être encore plus clair, l’élégance c’est l’homme servi par sa mise et non le contraire.

En partant de l’idée que trop d’accessoires tue l’accessoire, que l’on n’oublie jamais de s’attacher à être dans le ton de l’environnement qui nous accueille et qu’il vaut mieux ne pas porter de pochette plutôt que d’en porter une et de se sentir ridicule ; alors ce qui est permis c’est ce qui est beau, ce qui est agréable à l’œil.

Il n’y a ni règles ni lois, à chacun ses gouts, à chacun son inspiration, à chacun sa liberté. Faire des essais, se tromper, défendre ses convictions et s’amuser ce sont les seules règles du jeu !

Finalement, bien souvent essayer le port de la pochette de costume c’est l’adopter car les retombées positives l’emportent largement sur les sarcasmes éventuels. C’est aussi un code de reconnaissance entre hommes élégants… bien utile pour entrer en relation avec ceux qui partagent les mêmes gouts en termes d’élégance classique.


Ci-dessous quelques adresses pour trouver votre prochaine pochette de costume (liste évolutive et non-exhaustive) – Merci de mettre en commentaires vos bonnes adresses !

Internet est une source inépuisable d’inspiration, le meilleurs et le moins bien s’y côtoient, à vous de vous inspirer et de créer votre propre style !


(Cette synthèse a été réalisée en regroupant les principes, méthodes, avis et points de vue consultés sur le web. Il ne s’agit pas d’un article exhaustif et définitif sur le sujet mais plutôt d’un résumé des contenus disponibles sur internet, dans les livres et sur les blogues. Je tiens d’ailleurs à remercier les auteurs – connaisseurs – passionnés et spécialistes sans qui cette synthèse ne pourrait exister)

« Avoir raison ou être heureux, il faut choisir ». Bises. Thierry

Publié par Thierry SAINT JEAN

Après de nombreuses expériences professionnelles riches d'enseignements et de rencontres, j'ai choisi d'exercer mon métier dans le domaine de l'élégance vestimentaire et plus particulièrement dans la réalisation de garde robe sur mesure pour hommes et femmes (costumes, chemises, vestes, pantalons et manteaux). Passionné par l'élégance masculine classique ainsi que tous les sujets qui gravitent autour comme l'automobile, j'ai choisi de partager des état des lieux, des points de vue, des conseils sur ces sujets et de permettre d'accéder à une base d'articles de fond qui souvent se présentent comme une synthèse des informations disponibles via Blog, Tv, presse, livres etc. Bonne lecture et au plaisir d'échanger avec vous.

Laisser un commentaire

error: Petit coquin, ce n\'est pas bien !