Elégance Classique - Sartorial - Gentleman - Style

Style “Décontracté” ou “habillé”, comment savoir ?

Vivons-nous sur la même planète ?

Elégance Classique

Elégance Classique partage des conseils pour s’habiller avec élégance. le site publie aussi des avis et conseils sur : Etre élégant, L’Art Sartorial, le Sur-mesure,  le Style Classique, le Gentleman, les Costumes et Accessoires.

Aston Pinscher nain
Marteen Pinscher nain

Style décontracté ou habillé, comment savoir ?

Style décontracté (relax) ou style habillé (casual ou formal) pour les anglais, vivons-nous sur la même planète ? S’agit-il de classifier deux styles de veste de costume, deux formes différentes de souliers ? Oui sur une petite planète (pas celle du Petit Prince), mais assurément non pas au sein d’une société vautrée dans le style tout confort, comme Aston et Marteen vautrés dans leurs niches toutes douces.

 

Pour un adepte du style masculin classique, c’est au moins avec un brin d’esprit provocateur et assurément amusé que j’introduis le thème du jour : Décontracté ou habillé, habitons-nous sur la même planète ? Pas de comparaison, aucun jugement et encore moins de critique, juste un point de vue fruit (mur comme il se doit de l’être) d’une réflexion personnelle révélée à la suite de la lecture consciencieuse (comme celle que mes professeurs attendent toujours de voir) et même appliquée des conseils distillés ici et là. Forcément afin de justifier l’inavouable revenu que génère l’écriture de cet article, mon opinion est aussi discrètement infusée dans l’article. Car, nous en sommes bien d’accord, quel serait le plaisir et quelle serait la qualité de la vie dans une société amputée de mon opinion ?

Revenons au sujet, autrement dit, à la suite de la lecture des conseils de styles disponibles sur internet en rapport avec la mise dite « habillée » ou encore la mise dite « décontractée », et plus précisément sur la qualité “habillée” ou “décontractée” des pièces d’une garde robe, je me demande sur le champ pourquoi le réveille-matin n’accompli-t-il pas son seul devoir, pourquoi diable (pas celui de Tasmanie) le sommeil est-il toujours là ? Eh bien re-diable, point de sommeil, ce n’est donc pas un rêve, ni même un cauchemar, juste un sentiment d’inconfort à la limite une contrariété.

Diable-de-Tasmanie

Comment accepter l'évidence ?

Contraint d’accepter l’évidence, faute de l’accueillir, la réalité se réinstalle sans mise en garde et engloutie un imaginaire petit déjeuner. Quel dommage, l’odeur du café filtre commence à peine à venir caresser les narines engourdies par une nuit de sommeil (le café emballé dans du plastique est une invention récente, et non les capsules Nespresso ne sont pas les fruits du digital caféier 2.0), non erreur, point de sommeil, juste une inconfortable rêvasserie éveillée.

Comment bien s'habiller

Aujourd'hui endosser une veste, c'est déjà être élégant ...

A cet instant, l’ange, un génie protecteur bienveillant mais c’est un autre sujet, entre en scène et telle la maîtresse haussant le ton nous reconnecte au présent, adieux rêvasseries et école buissonnière, me voilà, à nouveau sous l’emprise du seul instant qui existe, l’instant présent.

A ce moment, les fondements, pères créateurs de cette contrariété, de ce sentiment d’inconfort, reprennent leurs places dans la mémoire et c’est avec regret que LE constat bouscule son petit monde pour se réattribuer le meilleur fauteuil du premier rang :

Toutefois revenons à nos moutons, l’observation, oui celle entre «.», plus bas dans le texte qui commence par Cher Monsieur, … est adressée par notre volontaire, motivé, travaillant en équipe, ne comptant pas ses heures et surtout pas vénal, conseiller en vente au courageux et terrorisé client à la recherche de son hypothétique costume de mariage, qui fera de lui l’homme le plus beau du plus beau jour de sa vie, enfin peut-être, en tous cas souhaitable. Sauf à avoir une fourchette plantée dans chacun des yeux, (je vous fais grâce de la blague) et bien profondément, manifestement notre toujours terrorisé client n’a jamais porté un seul costume de toute sa vie. Seul le conseiller en vente semble ne pas porter d’attention à ce “détail” et se perd donc avec délectation dans des précisions infinies avec une autosatisfaction malsaine pénible à observer :

« Cher Monsieur, assurément ce richelieu noir est plus habillé que ce derby marron foncé, cette veste gris anthracite est définitivement non échangeable avec cette veste bleu ciel pour la mise « habillée » recherchée, objet de cette commande ».

(Ps : personne n’a de connaissances illimitées sur l’ensemble des sujets constituants notre univers, alors pour information à destination des seuls intéressés, « richelieu » et « derby » sont des types de souliers. Nous avons tous débuté en commençant par … le commencement et la bienveillance, rare et dissimulée dans les recoins d’une société rapide au mieux, impitoyable au pire, de certains nous a permis de grandir, comprenez modeler une meilleure version de soi-même).

Alors à quoi bon s’évertuer à expliquer que le gris anthracite est plus habillé que le bleu ciel ? Sur une autre planète oui, à une autre époque certainement, mais sérieusement, de nos jours pour une large majorité d’entres nous enfiler une veste de costume, seulement la veste, c’est déjà être habillé, voire très bien habillé, quelque soit la couleur de la veste !

Plus clairement, chausser des souliers en cuir quel qu’en soit la couleur, c’est déjà être habillé. Autrement dit enfiler des chaussettes et envelopper ses pieds de chaussures autres que des baskets, équivaut pour le plus grand nombre à s’engager sur la voie de l’élégance d’un jour, le jour du mariage désiré, alors que pour quelques-uns cependant c’est plutôt comme se positionner tous muscles bandés sur la ligne de départ d’une désirable quête, une désirable envie de connaissance sartoriale, envie de style, envie d’élégance ou encore d’élégance classique (choisissez selon votre humeur).

Besoin d’un conseil ?

Un avis ?

Un commentaire ?

Discuter de tout ou de rien … N’hésitez pas à me contacter !

Faire naître le style

Alors oui, un richelieu, des poches passepoilées, la couleur bleue nuit pour un costume et le tab colar sont plus habillés qu’un derby, des poches à rabat, la couleur bleu ciel pour un costume et le col boutonné (un autre article est la). Mais qui se soucie de ce genre de considération ? Nous, bien sûr, c’est notre sujet, notre bébé, notre dada, c’est notre alambic à sujets de conversation. Et c’est heureux en ce sens que cela met en joie et si en plus l’échange est empathique, c’est possiblement de la jouissance qui s’inscrit au programme, jouissance au sens sexuel du terme. Humm, tout cela ouvre l’appétit !

 

Oui, ce sujet, plus ou moins « habillé » ou plus ou moins « décontracté » passionne la communauté de rebelles chics qui rajeunie et grandit chaque jour, c’est heureux et même inespéré, mais de grâce, hormis pour nos débats heureusement sans fin ou alors avec l’envie, l’ambition, le désir bienveillant d’éduquer les nouveaux venus dans notre univers de l’Elégance Classique, inutile est l’émotion agenouillée suppliante devant l’expansion, devant l’invasion, allez un peu de folie devant l’agression du style tout confort au détriment du style tout élégant et tout classique tant apprécié dans nos cercles.

 

S'habiller avec élégance ?
Richelieu Cobbler Union
S'habiller avec élégance ?
S'habiller avec élégance ?

Donner envie et initier les plus jeunes au style classique

Les temps changent, les habitudes changent, les priorités aussi se déplacent, hélas plus comme des cailloux ballottés par les vagues qu’en conséquences d’hypothétiques convictions.

L’Elégance Classique, à en croire l’évolution de ces dernières années attire un nombre grandissant de sympathisants. Comme une société qui verrait la classe moyenne inéluctablement fondre à vitesse constante pour venir majoritairement gonfler la classe des nécessiteux d’une part et minoritairement apporter quelques nouveaux éléments à la classe dite dirigeante, c’est bien la disparition programmée d’une élégance dans la moyenne que nous vivons. Ainsi, comme le flot continu des radeaux des migrants fuyant la pauvreté, les adeptes du tout confort au détriment de l’élégance selon nos critères, affluent et contribuent à l’expansion de ce style confortable, quand de notre côté, contre vents et marées, nous défendons un style d’un autre temps et accueillons dans notre chapelle l’égaré qui inconscient ou instruit n’a pas pris la même direction que les autres. Je veux dire celui qui par ignorance ou esprit de contradiction se dirige vers nous et abandonne son jogging de luxe, comme la dame dans la publicité Dior qui se déshabille en marchant vers nous.

Style classique et porte d'entrée vers le bonheur

« Habillé » ou « décontracté » au sujet des pièces de nos garde-robes est bien un sujet de discussion au sein de nos cercles, en dehors de ce périmètre il se réduit à délimiter la frontière qui sépare le style tout confort du style élégant, ce fameux style qui délicatement hérisse les poils à la vue d’une mise bien faite, d’une mise qui comme le fumet de la cuisine de grand-mère éveille un sentiment de satisfaction, de joie et de douceur, définitivement jouissif.

 

S'habiller avec élégance ?
Elégance Classique - Thierry MOUELE - 16 Elégance

CONCUSION

Ce fameux sentiment de bien-être qui fait dire aussi que la vie est belle. C’est beau non ? Si c’est très beau alors bis repetita : Ce fameux sentiment de bien-être qui fait dire aussi que la vie est belle. Si une belle vie génère du bonheur alors vous aimerez sans aucun doute le prochain article “Bien s’habiller pour combler 66% de nos besoins relationnels”.

Habillez-vous bien et soyez heureux, à la prochaine !

(Ps : J’aurais adoré vous livrer un article correctement rédigé et surtout plus digeste mais je choisi plutôt de prendre le temps d’élire la pochette qui va se blottir contre mon cœur durant toute cette journée. Petite précision, je ne cherche pas à avoir raison, j’ai choisi d’être heureux)

Partagez cet article avec vos amis  :

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on email
Share on print

Laisser un commentaire

error: Petit coquin, ce n\'est pas bien !