S'habiller mieux pour être plus heureux

Elégance Classique Art tailleur

CIFONELLI
PORTE DRAPEAU
de l'art tailleur

SAGA DE LA MAISON CIFONELLI

Sartorial Blog

Recevez les publications en priorité - Recevez la newsletter - Envoyez vos photo conseils

Et des remises sur GENTLEMAN MARKET

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

Blog sartorial pour des solutions à vos tracas quotidiens en matière de style et pour profiter des bienfaits du bien s’habiller.

” S’habiller mieux pour être plus heureux “

 

Comment ? Avec les conseils sur l’élégance et le monde sartorial et avec les dossiers sur les sujets préférés du Gentleman.

 

Finis les soucis de style, de bon matin, face au choix du col de chemise et en avant sur le chemin d’un certain bonheur

Etes-vous prêts ?

ART TAILLEUR
MAISON
CIFONELLI

Sans hésitation, Cifonelli est un des portes drapeaux mondial de l’art tailleur. 

 

En voici donc l’histoire, et delà du récit, tentons de comprendre pourquoi cette maison de haute couture masculine a réussi et continue de tenir le haut du pavé.

 

Au travers de l’histoire, quels choix, quels hommes, quelles stratégies permettent à la maison de se maintenir à ce haut  niveau  d’expertise  et  de modernité ?

CIFONELLI
acteur du bespoke
mondial

Incontournable et historique acteur du « Bespoke » mondial, Cifonelli (site web) est une référence dans l’univers de la grande mesure. Elle est connue par tous les élégants du monde. Partout, elle fait rêver les amoureux de l’univers sartorial. Cette Maison est une institution de l’élégance masculine classique. C’est un porte-drapeau majeur de l’art tailleur à travers le monde.

Lorenzo Cifonelli - Veste bleue - Dans la rue
Lorenzo Cifonelli - Image site web Cifonelli
3 accessoires de tailleurs de la Maison Cifonelli
Cifonelli - Image Philippe SERVENT - Nuvomagazine

Saga dans l'univers sartorial

La Maison Cifonelli possède une histoire non pas sortie des cartons du marketing contemporain mais une histoire véritable. Celle-ci commence dans un passé respectable, autrement dit, elle ne date pas d’hier.

Cette histoire continue d’être écrite chaque jour par la quatrième génération de la famille. Au travers du style maison, Lorenzo et Massimo Cifonelli construisent un formidable pont entre les traditions et les modernités. Longtemps l’atelier confidentiel est réservé à une clientèle avertie, des élégants, des Dandy, des amateurs de l’univers sartorial.

 

L’équipe actuelle propulse la Maison dans le cercle mondial des grands noms du luxe. La Maison Cifonelli est aujourd’hui un des piliers incontournables de la Grande Mesure, aussi appelé « Bespoke » en anglais.

Cher Gentlemen, voici donc les grandes lignes de cette saga familiale indissociable de l’art tailleur mondial, la saga de la Maison Cifonelli

Il était une fois
Guiseppe Cifonelli...

Giuseppe Cifonelli installe son atelier à Rome en 1880. Il écrit donc la première ligne de cette saga familiale. Guiseppe est un progressiste, il invite ses clients à venir chez le tailleur. Or à l’époque les tailleurs travaillent dans la rue et sans officine.

Guiseppe envoie son fils Arturo en Angleterre pour le former à l’art de la coupe au «Minister’s Cutting Academy» de Londres. Rue Marbeuf, place historique de la Maison, le diplôme y est toujours conservé.

 

C’est à l’ «artiste» Arturo que la maison doit son âme stylistique. C’est clairement l’association de la rigueur britannique, de la « folie » française et du style italien qui fait le style Cifonelli. Style marqué notamment par la fameuse épaule du même nom.

Les années 20 voient la montée des nationalismes. Arturo est conscient que Rome risque de ne plus être la destination préférée des élégants du monde. Il décide donc d’ouvrir un atelier à Paris au cœur du rayonnement des années folles.

Maison Cifonelli, la porte d'entrée de l'atelier bespoke
Cifonelli - Image : gentlemanchemistry
Grande mesure, ciseaux de tailleur et découpe du tissu
Image : Cifonelli
Image 2 Site web Cifonelli
Image - Site web Cifonelli

1926 : la maison cifonelli s'installe dans le 17ème

En 1926, Arturo installe la Maison rue de Courcelles dans le 17ème arrondissement de la capitale. En 1936, il déménage pour son actuelle adresse au premier étage du 31 rue Marbeuf.

 

Il assoie sa réputation en stimulant un fichier client d’élégants exigeants connaisseurs. L’excellence de la Maison s’établit. L’atelier habille de plus en plus de personnalités.

 

Les grands noms du spectacle, de la politique et des arts sont une clientèle de choix.

Arturo est un homme exigeant craint par ses employés. C’est avant tout un homme passionné avant d’être un gestionnaire. Artiste, architecte à ses heures, Arturo Cifonelli est considéré comme le génie de la famille à l’origine de la splendeur et du rayonnement de la maison.

 

LA DISPARiTION D'ARTURO

A sa disparition en 1972 , son fils Adriano prend les rênes de la Maison. Il poursuit le développement de l’entreprise. A ce moment le nom de Cifonelli commence à sortir du cercle des initiés.

 

Des noms comme Paul Meurisse, Lino Ventura, Marcello Mastroianni ou encore, François Mitterrand, comptent parmi les clients prestigieux de l’atelier. Celui-ci réalise 59 costumes pour le Président en exercice. Omar Sharif, Cary Grant ou encore Fred Astaire occupent régulièrement les salons de la rue Marbeuf.

Le fils d’Adriano, Lorenzo et son cousin Massimo grandissent au milieu des ateliers. Ils baignent dès leurs plus jeunes âges dans l’ambiance de la maison, au milieu des couturiers.

Massimo n’a pas connu son grand-père Arturo ;  « Mais j’ai été élevé dans sa mémoire par mon père qui me parlait avec tant de passion d’un métier qu’il exerçait sans concession » (Source Luxe-Magazine)

 

« Pendant les vacances, Lorenzo, mon cousin, et moi-même, passions nos mois de juillet dans le salon à découvrir ce monde de la couture qui nous fascinait. Je commençais d’ailleurs à 12 ans à créer mes premiers patronages.

Lorenzo et son cousin Massimo Cifonelli dans la rue
Lorenzo et Massimo CIFONELLI à Londres dans le quartier de Clifford Street - Savile Row. Fashionnetwork - Photo DR
Massimo et Lorenzo Cifonelli assis sur une table de tailleur devant des tissus
GQmagazine - Image : Alexandre Tabaste

LORENZO ET MASSIMO
FONT LEURS CLASSES SARTORIALES

Lorenzo et Massimo font une scolarité spéciale. Ils s’essayent à tous les postes nécessaires à la confection d’un Bespoke Cifonelli. Prise de mesure, essayage, coupe, montage, ils apprennent, comprennent, infusent puis enfin reproduisent toutes les étapes de la confection. Le principal défi est de reproduire ou plutôt de produire la fameuse épaule.

 

En 2003, les cousins Lorenzo et Massimo deviennent les patrons de la Maison. C’est ainsi que la quatrième génération Cifonelli fait son entrée sur le devant de la scène sartoriale. Ils dirigent la grande mesure rue Marbeuf.

 

C’est alors un véritable binôme qui orchestre les salons. Ce binôme permet le développement de l’activité internationale. En effet, quand l’un parcourt le monde, l’autre est toujours à l’atelier pour que l’esprit et la façon Cifonelli soit en permanence rue Marbeuf.

Les deux cousins modernisent l’illustre maison. Ils apportent leur jeunesse et leurs gouts pour les techniques et styles de leur époque. Ils expérimentent les nouvelles matières et s’essayent à de nouvelles coupes.

 

Ce rajeunissement de l’offre s’accompagne d’ailleurs d’un rajeunissement de la clientèle. Quadras élégants et gentlemen trentenaires fréquentent assidument les salons de la rue Marbeuf.

 

Lorenzo Cifonelli, tailleur de la Maison Cifonelli pose devant des tissus à costumes sur-mesure
Lorenzo Cifonelli - Image : Blog de Monsieur
Vestes Cifonelli en grande mesure suspendues dans l'atelier bespoke
Cifonelli - GQmagazine - Alexandre Tabaste
Un tailleur de chez Cifonelli coupe un morceau de tissu en laine
GQmagazine - Alexandre Tabaste
Façade de la Maison Cifonelli - Rue du Faubourg Saint Honoré - Prêt à porter
Cifonelli - Rue du Faubourg Saint Honoré à Paris

2007
CIFONELLI ET LE PRET A PORTER

A partir de 2007 , les deux hommes développent la demi-mesure et le prêt à porter.

Et surtout les cousins ont à cœur de préserver le savoir-faire de la Maison. Ils souhaitent sauver de la disparition un savoir-faire tailleur traditionnel menacé. Le vieillissement des ouvriers du secteur et le manque de renouvellement accentue encore ce risque. Phénomène aggravé par la tendance de certains illustres confrères de céder aux chants des sirènes de la grande distribution ou de la distribution de masse.

 

Dans la stricte action de sauvegarde de ces techniques, Cifonelli rachète deux illustres maisons parisiennes :

  • En 2000, rachat de l’atelier du tailleur Claude Rousseau, couturiers inclus.
  • En 2008, acquisition d’un autre atelier parisien, celui de Gabriel Gonzalez et de ses collaborateurs.

2015
CIFONELLI
Rue du Faubourg SAint honoré

En 2015, la Maison Cifonelli inaugure son flagship Prêt à porter rue du Faubourg Saint Honoré. La question a longtemps hanté les discussions des salons « La Maison Cifonelli se lancera-t-elle dans le prêt à porter ? ». Judicieuse question à la lumière du rayonnement et de la réputation internationale de la maison.

 

En effet, malgré ses atouts, comment être sûr de réussir le lancement d’une épopée compliquée et gourmande en ressources ? Avec un ticket d’entrée en Bespoke de 6000 à 7000 euros, c’est en tous cas une bonne façon de donner accès à un plus grand nombre d’amateurs d’art sartorial.

 

Le péril est ici de faire un lien pertinent entre l’univers du Bespoke est celui de prêt à porter. Autrement dit, d’une part reporter sur la nouvelle gamme l’aura de la maison (probablement la partie la plus aisée) et d’autre part, distiller avec pertinence et sincérité des éléments de l’univers Bespoke à la gamme prêt à porter. Surtout sans perdre de vue, le degré de connaissance et donc d’exigence de la clientèle concernée. C’est-à-dire celle du prêt à porter de luxe, pas n’importe laquelle, celle éduquée au style sartorial. Tout le défi réside ici.

 

A cela s’ajoute la question des moyens à mettre en œuvre pour affronter une concurrence agressive et en place. A cette fin la maison Cifonelli déploie de conséquents moyens pour réussir cette entreprise. D’un côté, elle met en place une équipe dédiée dirigée par Erwan Camphuis, spécialiste du retail de luxe. De l’autre côté, elle confie le style maison à John Vizzone, transfuge de Ralph Lauren et surtout grand professionnel du secteur.

 

Ne reste plus qu’à produire les pièces de cette collection de prêt à porter. Surtout produire sans trahir l’esprit du Bespoke maison, donc idéalement avec une adaptation de la fameuse épaule. Cifonelli a donc sélectionné un atelier italien réputé pour son savoir faire et la qualité de sa production. L’opération nécessite la signature d’un contrat d’exclusivité. A la fin de la phase de formation et d’entrainement, l’atelier produit des vestes de qualité conformes à l’esprit Cifonelli.

 

Le pari est gagné. Pour une somme inférieure à la concurrence sur ce marché, la maison Cifonelli offre un accès à l’aura de la maison. Ainsi s’ouvrent (un peu) les portes de la grande maison aux amateurs d’élégance et de sartorialisme. Le Bespoke réserve toujours son accès aux Gentlemen privilégiés de ce monde.

Cifonelli et THE RAKE : C’est par ici

Cifonelli – Le prêt à Porter : DANDY MAGAZINE

Costume Cifonelli bespoke 3 pièces porté par Alexander Kraft
Copyright : Maison Cifonelli - Alexander Kraft
Costume Cifonelli 3 pièces portés par jeune homme élégant
Copyright : Maison Cifonelli

MAISON CIFONELLI
LORENZO ET MASSIMO à l'assaut de savile row

En 2019 , Massimo et Lorenzo ouvrent au cœur de la Mecque du sur-mesure et de l’élégance masculine, à Savile Row, leur magasin londonien.

 

Pour un non-initié, Savile Row est juste une de ces rues typiques de Londres. Pour les initiés, le nom évoque immédiatement d’une part l’histoire du costume et de l’élégance, et d’autre part le Saint des Saints en matière d’art tailleur.

 

La Maison Cifonelli peut difficilement s’installer ailleurs que dans ce quartier londonien. La densité de tailleurs en grande mesure y est la plus importante au monde.

 

Toutes les célébrités ont foulé les trottoirs de ce quartier et continuent de le faire. Les fondateurs de Savile Row ont toujours leurs façades et du précurseur Henry Poole, aux réputés Huntsman, Gieves & Hawkes, Anderson & Sheppard, en passant par Timothy Everest, Spencer Hart et Edward Sexton, tous accueillent dans leurs salons les élégants de la planète. Ce quartier est l’épicentre du Bespoke mondial.

 

Aujourd’hui encore, rue Marbeuf, le client est toujours accueilli par un Cifonelli. Lorenzo ou Massimo, sont les dignes représentants de la quatrième génération. Le père de Lorenzo,  Adriano, est toujours fidèle à son poste. Sa table est installée dans l’atelier de coupe ou œuvrent les cousins. Avare de compliments et certainement très fier, il veille au travail de Lorenzo.

 

Celui-ci est de nos jours considéré comme l’un des plus talentueux tailleur au monde.

 

Si un mot résume l’essence de cette saga familiale, c’est le mot héritage. La transmission de génération en génération d’un savoir-faire et d’une exigence totale. La modernisation des pratiques et la capacité à adapter les méthodes à l’époque contemporaine est une des clefs du succès de l’établissement.

La saga Cifonelli est le contraire de la classique dilapidation par les héritiers d’une fortune bâtie à force de travail, de vision et de talent.  Le succès de la maison repose d’une part sur une transmission maniaque de l’histoire, de l’esprit et du savoir-faire hérité et d’autre part sur l’apport des générations suivantes notamment en termes de créativité et de modernité.
Massimo Cifonelli, cousin de Lorenzo Cifonelli
Massimo Cifonelli - Image: Cifonelli

CIFONELLI A L'INTERNATIONAL

Cifonelli est aujourd’hui une marque de référence dans de nombreux pays. Elle a su s’adapter aux exigences du marché. Elle propose désormais une gamme en prêt à porter et des accessoires. Chemises, cravates, accessoires et bien sûr costumes sont proposés dans les boutiques.

 

La Maison est par exemple présente au Japon. Quand on connait les exigences de la clientèle grande mesure, on imagine la qualité de la prestation fournie pour un costume démarrant aux alentours de 8000 euros.

 

UN COSTUME CIFONELLI BESPOKE, 80 HEURES DE TRAVAIL
POUR 40 PERSONNES

Chaque costume Cifonelli en grande mesure est confectionné dans l’atelier de la rue Marbeuf. Pas moins de 40 personnes et 80 heures de travail sont nécessaires pour donner naissance à une « Œuvre d’art ». Héritage de l’escapade londonienne d’Arturo, toutes les mesures sont prises en Inch, le système anglo-saxon, cette pratique étant toujours en vigueur rue Marbeuf.

Sartorialisme
AU COEUR DU DETAIL

La maison a à cœur de maintenir une qualité de fabrication au plus haut niveau.

 

Elle est aussi reconnue pour le soin impressionnant apporté aux détails. Le style Cifonelli est comme une réinterprétation permanente des valeurs du passé et de la modernité.

 

Plus qu’une fenêtre ouverte sur l’univers du luxe, c’est sur l’art d’un travail manuel, traditionnel et fidèle que Cifonelli pointe le projecteur.

 

Ambiance de l'atelier grande mesure de Cifonelli
Cifonelli - GQmagazine : Alexandre Tabaste
Mur de tissus de la Maison Cifonelli
Image : gentlemanchemistry
Vue de la fameuse épaule signée Cifonelli
Epaule Cifonelli - Image : gentlemanchemistry
Détails de boutonnières de manches dune veste en grande mesure Cifonelli
Veste Cifonelli - Image : DANDY Magazine

Les tarifs du bespoke

A Paris, la grande mesure (le Bespoke) véritable est accessible à partir de 3000 euros le costume.

A ce prix, le costume sera confectionné par un tailleur moins connu que les stars de l’art tailleur.

Chez les grands noms du Bespoke, les tarifs sont plus élevés.

Charvet : A partir de 4000 euros pour un costume.

Cifonelli : A partir de 6500 euros pour un costume et 5000 euros pour une veste. Source Le Figaro – 2019. 

Camps de Lucas : A partir de 6500 euros.

Smalto : A partir de 8500 euros.

LORENZO CIFONELLI
le blog Monsieur

Retrouvez l’interview de Lorenzo Cifonelli pour le Blog MONSIEUR – Mise à jour en février 2021

LORENZO CIFONELLi
For
the discerning few

Retrouvez l’interview de Lorenzo Cifonelli pour The Discerning Few

dandy magazine
et le pret à porter cifonelli

Retrouvez l‘article de DANDY Magazine sur le prêt à porter Cifonelli

Dessin de l'épaule Cifonelli par Julien Scavini tailleur
Julien Scavini - Stiff Collar - Epaule Cifonelli
Vue de la fameuse épaule signée Cifonelli
Epaule Cifonelli - Image : gentlemanchemistry

LA FAMEUSE EPAULE CIFONELLI

Le style Cifonelli et l’épaule Cifonelli.

L’ « Epaule Cifonelli » est le porte-drapeau du style de la Maison. Karl Lagerfeld disait qu’il pouvait “reconnaître une épaule Cifonelli à plus de cent mètres.”

C’est une création d’Arturo Cifonelli. L’idée de départ est de donner du confort et de l’aisance dans l’exécution des mouvements. Evidemment sans que le client ne soit comprimé dans la veste. Arturo décide donc de travailler l’épaule sur l’avant. La manche a un aspect légèrement incurvée. Elle a plus de longueur alors que le haut est plus étroit.

Un costume Cifonelli ne se reconnait pas à son étiquette. Elle est invisible de l’extérieur et le logo est gravé à l’intérieur des poches. Par contre, les emmanchures hautes et l’épaule tournée vers l’avant affinant la silhouette en sont caractéristiques.

Toutefois, restreindre le style Cifonelli à la fameuse épaule est réducteur.

Pour les passionnés de techniques tailleurs : Tout est merveilleusement expliqué ici ! par Julien Scavini

Massimo et Lorenzo Cifonelli dans leur atelier de tailleur
Massimo et Lorenzo Cifonelli - Fashionnetwork
Photo DR

maison cifonelli
art tailleur
pour gentlemen du monde

Le nom Cifonelli est aujourd’hui indissociable de l’histoire de l’art tailleur et de l’offre bespoke (Grande mesure). Elle profite du regain d’intérêt pour les beaux vêtements.

 

Le renouveau de la chose sartoriale et l’actuel mouvement en faveur de l’élégance personnelle en général incitent les gentlemen du monde à se rendre dans les salons de la rue Marbeuf. Ils y font confectionner entièrement à la main des pièces exceptionnelles de sophistication et d’élégance.

 

Pour conclure, voici une liste, forcément subjective, des probables clefs du succès de cet établissement au fil du temps :

 

  • Respecter le savoir, l’esprit et le savoir-faire hérités
  • Ne pas se reposer sur ses acquis, apprendre et expérimenter sans cesse
  • Emplir le présent et préparer l’avenir en mariant les techniques passées et les méthodes contemporaines
  • Travailler, travailler beaucoup
  • Accueillir la modernité, être à l’écoute des tendances actuelles sans renier le passé
  • Savoir se projeter et intégrer aujourd’hui les incontournables de demain
  • Maîtriser la vitesse de son expansion et garder le contrôle
5 2 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour

1 Commentaire
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires