S'habiller mieux pour être plus heureux

sartorialisme
&
codes sartoriaux

QUEL EST LE SENS
Du mot
SARTORIAL ?

SARTORIAL, ART SARTORIAL, SARTORIALISME, SARTORIAL WORLD, SARTORIALISTE, CODES SARTORIAUX, STYLE SARTORIAL

elégance Classique
Sartorial Blog
sartorialisme

“Le luxe est une affaire d'argent. L'élégance est une question d'éducation.”

Sacha Guitry

Blog sartorial pour vos solutions aux tracas quotidiens en matière de style et pour profiter des bienfaits du bien s’habiller.

” S’habiller mieux pour être plus heureux “

 

Comment ? Avec les conseils sur l’élégance – le monde sartorial et les dossiers sur vos sujets préférés de Gentleman

 

Finis les soucis de style, de bon matin, face au choix du col de chemise et en avant sur le chemin d’un certain bonheur

 

Etes-vous prêts ?

Recevez les publications en priorité - Recevez la newsletter - Envoyez vos photo conseils

Et des remises sur GENTLEMAN MARKET

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

introduction

Sartorial est un mot « sensible » de notre univers favori. D’ailleurs, Hugo JACOMET ne s’y trompe pas. Il amorce son dossier (“Mise au point sémentique”, disponible ici) consacré au sujet avec moultes précautions. Dès qu’il est question de partager avis et commentaires sur le sujet, l’horizon s’obscurcit et la foudre ne tarde pas à frapper.

 

Entendons nous bien, ici point l’idée de placer un énième papier sur la signification du mot, exercice déjà exécuté avec plus ou moins de réussite, en tous cas, pas exclusivement.

 

En effet, au fil de l’eau, nous évoquerons les consensus et divergences des référents du monde sartorial à ce sujet. Et vous allez être surpris.

 

Gentleman aguerri ou débutant dans l’univers sartorial, si pour vous la signification de sartorial fait sens alors vous allez tout savoir et pouvoir comparer des avis de provenances variées. L’idée est de vous façonner une appréciation personnelle, celle pertinente à vos yeux. En prime, vous tomberez moins aisément dans certains pièges du marketing.

 

La perfection n’étant pas de ce monde, notre ouverture d’esprit autorise vos savoirs à améliorer ce dossier. Cependant, l’esprit Gentleman de vos commentaires est pris en considération, avant publication. (Un Gentleman, c’est quoi ?)

ORIGINE DU MOT SARTORIAL

Sartorial est un mot anglais, c’est donc un anglicisme.

Mot issu du latin « sartor » signifiant tailleur.

C’est la définition largement répandue et majoritairement reprise.

 

Source : WIKITIONAIREL’INTERNAUTEPARISIAN GENTLEMAN initial – Liste non exhaustive

Toutefois, le linguiste Jean Szlamowicz, en commentaire de l’article de Hugo JACOMET (A lire ici) apporte un éclairage différent. Selon lui Sartorial, mot toujours anglais, vient bien du mot latin « sartor » mais signifiant « celui qui répare, celui qui raccommode ». L’image d’Épinal, la classe et l’élégance de l’art tailleur prend soudain une petite claque. Adieu la noblesse du mot au profit de « ravauder » (réparer, rapiécer, repriser).

 

En résumé, le mot latin « sarcire » a pour racine le mot indo-européen « serk ». Il signifie plus réparation que création. Voici le lien vers l’explication originale.

 

C’est aussi le sens initial anglais.

 

En moyen français « sastre » survit dans le sud avec le mot « sarteur » (sastre en espagnol, sartore en italien). Toujours selon Jean Szlamowicz, ces mots sont troqués par  « couturier ». Ce dernier cèdera ultérieurement la place au mot « tailleur »

Homme de l'univers sartorial
Code sartorial
L'Italien Federico Pancani
Sartorial - Hugo Baylé
Sartorial - Hugo Baylé fondateur de
la Maison du même nom

Le sens actuel du mot sartorial remonte au XX siècle.

 

La langue française ne connait pas de terme équivalent.

Le mot « vestimentaire » qui concerne les vêtements est trop vague et le mot « tailleur » réduit la portée du style / de l’univers induit par « sartorial ».

 

Complément : En italien, sarto signifie tailleur et Sartoria, une fabrique de vêtements masculins respectant les règles sartoriales traditionnelles.

RETENONS : « sartorial » est un mot anglais venant du latin « sartor », signifiant, selon la source, soit « tailleur » soit « celui qui répare ». Voilà pour l’origine du mot, mais à quoi se réfère le mot sartorial ? De quoi parle-t-on, quel en est le sens ?

A QUOI FAIT REFERENCE LE MOT SARTORIAL ?

et pAR extension
« Art sartorial »
« sartorialisme »
« Style sartorial »
« Codes sartoriaux »
« Règles sartoriales »

Code sartorial : Veste, chemise, cravate et pochette forment un ensemble harmonieux
Valéry du Blog "Jamais Vulgaire"
Sonya Glyn présente avec succès le style sartorial
Sartorial au féminin
Sonya Glyn - Image PG

Selon Parisian Gentleman (lien vers l’article), il décrit aujourd’hui :

 

  • L’art tailleur, autrement dit les vêtements réalisés par un tailleur
  • De façon plus large le mot définit aussi l’univers du vêtement, surtout masculin. Pour information, Sonya Glyn amorce une démarche afin de féminiser son sens. Voir notamment PG, Les femmes et le style sartorial (A lire ici)
  • L’intérêt récent grandissant auprès des (jeunes) hommes pour le style traditionnel également désigné style classique
  • L’art de convenablement porter les vêtements, la connaissance des coupes, des tissus et des normes vestimentaires
  • L’élégance de façon plus large
Image Julien SCAVINI - Le Figaro - Sartorial
Image Julien
SCAVINI pour Le Figaro

Enfin, pour le site MASCULIN.COM, (Lien) cela touche à :

 

  • L’art tailleur en général incluant « de belles chaussures de maître bottier, un costume d’une maison reconnue ou d’un petit artisan de qualité, des chemises sur mesure »
  • Une élégance finalement rarement rencontrée au quotidien
  • Un savoir être, une attitude et des manières

 

Julien SCAVINI dans LA CHRONIQUE DE JULIEN SCAVINI – LE FIGARO tente la définition suivante : « Adjectif désignant tout vêtement ou accessoire ayant l’attrait, l’esthétique ou les caractéristiques du fait main ou d’une fabrication suivant les règles de l’art tailleur »

Article disponible ici

RETENONS : En fonction des sources l’amplitude du sens varie généreusement du strict Art tailleur au prêt à porter inspiré de l’art tailleur en passant par un style recouvrant l’ensemble des éléments de la tenue, voire un savoir et un savoir être !

Parfait, cependant ou positionner le curseur entre légitimité et maladresse à défaut d’abus volontaire ou de manipulation ?

OU PLACER LE CURSEUR ?

Chacun apporte l’eau à son moulin. L’industriel, le tailleur traditionnel et l’adepte du sens strict positionnent différemment le curseur, vous vous en doutez bien.

 

Pour ma part, j’utilise sartorial de cette façon :

 

  • L’art tailleur strict. Les vêtements sur mesure réalisés selon les règles de l’art, de façon artisanale, par des tailleurs – Sartorial (Par exemple Cifonelli)
  • La mesure industrielle. Les vêtements sur-mesure confectionnés dans des usines à partir d’un patron existant – Sartorial
  • L’art de porter avec élégance les vêtements de style classique, la connaissance des principes, des coupes et des tissus – Sartorialisme – Codes sartoriaux – Règles sartoriales
  • L’instruction de ce qui touche au style masculin traditionnel à la sauce contemporaine – Parcours sartorial
  • L’art d’assortir et de porter les vêtements et accessoires classiques, costumes, vestes, pantalons, gilet, chemises, manteaux, souliers et accessoires – Style sartorial

 

Parfois, j’étends son utilisation à :

 

  • L’intérêt grandissant des (jeunes) hommes pour le style masculin classique
  • L’étude des pratiques artisanales et leur sauvegarde en rapport avec le style masculin classique
  • L’usage de certains prêts à porter d’inspiration sartoriale

 

J’exclue arbitrairement son utilisation pour :

 

  • Caractériser la mode masculine en général y compris britannique
  • Le prêt à porter entrée de gamme vaguement inspiré des codes sartoriaux
  • L’élégance masculine hors du champs classique
  • Le savoir être, l’attitude, les manières et comportements appropriés. Ceci relève plus de la définition actuelle de Gentleman
  • Le “sartorial washing” de groupes industriels souhaitant surfer sur le regain d’intérêt des jeunes générations pour l’élégance masculine classique
  • Le dandysme contemporain défini selon les critères de Hugo JACOMET avec qui je partage l’opinion
Bruno Solo semble étrangler un adepte de l'univers sartorial
Sartorialisme, un peu d'humour ?
Philippe Noiret élégant avec costume sur-mesure, pochette et chapeau
Philippe Noiret
Photo - Getty Images
Massimo et Lorenzo Cifonelli dans leur atelier de tailleur
Massimo et Lorenzo Cifonelli - Fashionnetwork
Photo DR
Thierry Mouele allongé avec élégance sur un muret
Thierry Mouele et le style sartorial - Costume en laine DORMEUIL
Thierry SAINT JEAN en costume 3 pièces gris, panama et spectator shoes
Thierry SAINT JEAN - Elégance Classique et sartorialisme

SARTORIAL ENVAHIt LES MEDIAS, ILLUSION OU REALITE ?

Constater la présence massive et récente des mots sartorial, sartorialisme et de ses dérivés dans les contenus médias mode, style, lifestyle et autres (Presse écrite, vidéos, blogs) est évidente. 

 

La question du pourquoi est alors légitime. 

 

Sa présence sur les supports traitant du style classique est pertinente. C’est même l’essence de son sens contemporain. Aucun problème, bien au contraire.

 

Cependant, lire et entendre le mot sacré à propos de la mode en général, de la mode masculine en particulier, de la fast fashion et de l’actualité des fashion Week récurrentes interpelle !

 

Sans mauvais jeu de mots, un effet de mode est probable. Toutefois, il est fort à parier que l’engouement frémissant des jeunes pour le style classique au sens véritable est un embryon d’explication.

 

Cet intérêt nouveau n’a pas manqué d’être remarqué par l’industrie textile aujourd’hui accablée de reproches, en matière :

 

  • D’impact environnemental lors de la fabrication des tissus. Forte consommation d’eau, rejet de polluants et de CO2, contribution au réchauffement planétaire, traitement des invendus et stocks d’occasion engloutissant certains pays africains…
  • D’incidence sur les conditions de travail des ouvriers du textile, travail des enfants, niveau de vie, conditions d’hébergement…
  • De dilution volontaire de la responsabilité des donneurs d’ordre via une longue chaine de sous-traitance…
  • De qualité et de durabilité des produits confectionnés à l’heure de la fast fashion. Une qualité si basse autorisant le terme « vêtements jetables »…

 

A l’époque de la politique court terme, des rendements immédiats et conséquents, l’aubaine est trop belle. (En savoir plus sur la fast fashion)

 

Le marketing de l’industrie textile l’a saisi. Et voilà que le mot sartorial envahie toute leur communication et la bouche des journalistes et influenceurs. C’est que le mot fait vendre !

Parenthèse : pas de généralités grossières. Tout n’est pas noir, au contraire. Il est des acteurs responsables produisant des pièces de qualités dans de bonnes conditions. La prise de conscience écologique, les effets du confinement et l’envie des consommateurs d’acheter moins mais mieux encouragent l’amélioration des pratiques. Et c’est bien !

diffusion du champ lexical sartorial et progression du style sartorial

Indéniablement, les tenues classiques travaillées se font plus présentes. Cependant, distinguo :

 

  • D’une part, les jeunes gens sont (un peu) plus nombreux à entamer un véritable parcours sartorial. Les vestes croisées et souliers patinés s’offrent à la vue plus souvent. L’éducation et la demande d’information ou de formations en matière sartoriale progressent. Les blogs trouvent un public grandissant. Les résultats sont timides mais tangibles. Ils devraient perdurer.

 

  • D’autre part, l’effet de mode sous influence des services marketing donnent des résultats. Toutefois, je ne suis pas sûr de sa persistance dans le temps. De plus, les look dit « Sartoriaux » s’éloignent franchement de la définition étudiée. A ce niveau, peut-on vraiment parler de sartorialisme ? Là, je ne suis pas certain que les puristes du style classique au sens strict et ceux plus ouvert au sens actuel y trouvent leur compte.

 

Cette distinction est d’autant fondée que le style par nature s’étalant sur de longues périodes (Une dizaine ou des dizaines d’années) heurte de front les phénomènes de mode par nature éphémère. Rappelons-nous : « La mode est une forme de laideur si intolérable qu’il faut en changer tous les six mois.” Oscar Wilde. Et cela arrange bien l’industrie du textile de masse.

 

En opposition avec le sartorialisme, des vêtements confectionnés dans les règles et plus durables . D’ailleurs l’acte d’achat en sur mesure ou en prêt à porter n’est pas du tout le même.

Comment trouver un bon tailleur ?

Alors quand les défilés de la fashion week influencent la production du prêt à porter à la sauce sartorialisme, le résultat n’est pour le moins plutôt pas vraiment sartorial dans le sens affectionné ici.

Accessoire sartorial par excellence, ici une cravate de la Maison Baylé, majoritairement rouge
Maison Baylé - Cravate - Accessoires sartoriaux
Thierry MOUELE illustre le sartorialisme avec un magnifique costume 3 pièces à carreaux - Tissu Dormeuil
Art sartorial - Thierry MOUELE
Costume en laine DORMEUIL
Hugo JACOMET - Le pape de l'univers sartorial
Hugo Jacomet - Parisian Gentleman
Valery ajuste le col de sa chemise classique
Valery
JamaisVulgaire
Question d'Elégance sartoriale

“Dans nos ténèbres, il n'y a pas une place pour la beauté. Toute la place est pour la beauté.”

René Char

“Soyons fous, rêvons d’un retour en grâce de la beauté, par plaisir

conclusion

Nous pouvons poursuivre cette étude avec la question suivante, assiste-t-on a un retour timide du style sartorial ou plutôt à un retour de l’élégance tout simplement ?

 

A l’heure du tout moche et confortable, les rebelles ont envie d’etre plus élégants que conforts. Ça sera déjà bien faute d’un retour au sartorialisme strict.

 

Ou bien embrassons la définition de Julien Scavini et PG avec une ode au retour de l’artisanat, du prendre de son temps, de bien faire, d’acheter moins et d’acheter mieux, de réparer et de faire durer. C’est être dans l’air du temps par choix et par obligation vu l’état de notre planète… (Lire les étapes de la confection sur-mesure).

 

Que cette tentative de définition du sartorialisme puisse éclairer et servir de base aux échanges et qu’il donne l’envie d’accroître la surface élégante au détriment du confort, à minima ! Soyons fous, rêvons d’un retour en grâce de la beauté, par plaisir. 

Pour les illustrations, les dessins et surtout leurs réflexions aux sommets de nos sujets de prédilection, merci à :

 

Le style sartorial POUR UNE SOCIETE PLUS élégante

Le sartorialisme, c'est ringard !

Les uns, les jeunes branchés suivent la mode et font jeunes.

 

Les anciens suivent la mode et sont aux mieux déguisés. Au pire, leurs tenues confirment le travail incessant du temps. Cette carapace de jeunisme accentue encore le poids des années. Les simples en rigolent, les consciencieux sont tristes et les éclairés abandonnent la mode à ceux qui n’ont pas encore le temps, les jeunes. La vie est devant et cependant faute de temps ces jeunes courent d’une mode à l’autre. Dans un sprint au minutage mortel car avant c’est trop tôt et 6 mois après c’est trop tard. C’est que la mode ne badine pas avec les périodes.  

Seuls les jeunes possèdent cette énergie de tout renouveler ainsi à dates fixes pour apercevoir quelques années plus loin le fond, véritable. Identique et stable, quasiment immuable, comme au fond l’est le style. Eux seuls galopent de destinations en destinations sans un regard pour le chemin.

 

Jamais époque n’a autant salué l’individualisme, la différence et l’originalité. Le paradoxe de tout cela est l’ardeur des jeunes à divulguer leur personnalité en s’habillant comme les autres, comme tout le monde, enfin le monde à la mode. Tous uniques, vêtus à l’identique, ils crient leur originalité dans un seul et même mégaphone. C’est amusant.

 

Le joli se voit, l’harmonie s’admire et l’élégance inspire. La mode surprend parfois mais par inadvertance avec un instant de sartorialisme et d’harmonie. C’est imprévu et fugace. Le plus souvent elle se contente d’être confortable. Mais que penser du confort qui s’apparente au laxisme. C’est un peu comme si la désinvolture confortable de nos modes illustre l’abandon de notre esprit et de nos gouts, ou bien c’est l’inverse ?

une brochette de gentleman avertis sartorialement
Elégance classique des hommes modernes

"Le costume est mort, vive le costume"

"Le style sartorial ? « Ça fait vieux, mon grand-père s’habillait ainsi, c’est ringard… »

codes sartoriaux et temps qui passe

Les autres, jeunes ou anciens, non branchés, prennent le temps.

 

La mode n’illustre pas l’exercice de la stabilité du beau dans le temps, alors le style s’y colle.

 

Eux s’intéressent au style classique et sont élégants. Les adeptes des codes sartoriaux s’entendent parfois « Ça fait vieux, mon grand-père s’habillait ainsi, c’est ringard ». Probable, mais pas seulement, car c’est aussi beau, harmonieux et élégant. Assumer ce genre de style sert véritablement la personnalité.

 

Ici, le chemin sartorial et l’apprentissage du style sartorial prennent sens. La destination n’est pas à porter de vue et c’est bien ainsi. En plus de vivre élégamment, sur le chemin sartorial, les autres expérimentent, testent et se bonifient avec le temps. Et du temps eux ils en ont, ils ne sont pas pressés d’atteindre la fin, inéluctable, car la vie n’est pas un luxe se faisant attendre.

 

La vie demande de s’engager de suite, pas dans 6 mois.

L'ELEGANCE SARTORIALE

Le style sartorial fait vieux. Chez les anciens, cela ne doit pas être un sujet de déconvenue. Chez les jeunes, c’est une force. La force de la différence, du bon gout, de l’apprentissage et de la patience. (Interview de Thierry MOUELE)

 

Le style sartorial étendu englobe l’art tailleur, les chemises sur mesure, les beaux souliers, les accessoires confectionnés de façon artisanale, le savoir et le savoir-être. (Gentleman)

 

Alors si le seul « inconvénient » du sartorialisme est d’être ringard, foncez sur le chemin sartorial. Apprenez les coupes, les motifs, les usages, l’harmonie des couleurs et les bonnes manières. Décidez de vous respecter et de vous présenter aux autres sous votre meilleur jour.

Les adeptes de cette élégance jouissent de tous les bienfaits du bien s’habiller.

Pour contrer l’idée fausse que la société est ceci ou cela, rappelons-nous qu’elle n’est que la somme de nos individualités. Autrement dit, plus les élégants seront nombreux et plus notre société sera élégante.

Hugo BAYLE - Maison BAYLE avec Guillaume BO. Elegance Classique - Gentleman beaux gentlemen
Hugo BAYLE - Maison BAYLE avec Guillaume BO. Couple illustrant les différentes approches de l'univers sartorial
Code sartorial moderne avec un dépareillé gilet, veste, pantalon, réussi !
Elégance Classique - Rudy LAUER -The parisianman - Paris.BY MATHIEU PELLERIN - Sartorialisme
Gentleman - JOE LASCHET 18 - SARTORIAL
Joe LASCHET - Interview à découvrir ici
Codes satoriaux avec le maître Guillaume Bo
Codes satoriaux avec Guillaume BO
5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour

4 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Votre site est votre vitrine sur le web.

Vous pouvez me contacter pour la réalisation des missions suivantes :

  • Diagnostic rédactionnel de vos contenus
  • Mise à niveau rédactionnelle de contenus existants
  • Rédaction d’articles et supports
  • Diagnostic SEO
  • Mise à niveau SEO de contenus existants
  • Diagnostics et préconisations expérience client ; site web et magasin physique

Directement ici : thierrysaintjean@hotmail.com

Ou bien la : 06 18 11 50 55

Devis et sourires gratuits